21 mars 2008

Hé Hé... Suffisait d'attendre.Voici le résultat du premier atelier. Le gars s'appelle Patrick (et en fait je le connais un peu mais juré craché je ne l'ai pas payé).

Voici donc le résultat. Vos commentaires sont les bienvenus.

 

patrick_copie



- On ne va tout de même pas monter à l'arrière, quand même, beugla Robert en se poussant contre Tante Dorine.
- C'est ça, ou tu ne bois plus de vin dans le salon de Mémé, et là, alors tu pourras conduire !
Tante Dorine prouta subtilement.
Au même moment, le chaton d'Adélaïde miaula.
- J'ai même pas pu faire mon triplé gagnant ! Inhale du naseau, dans la 6.
- On s'en fiche, Robert, je te débarque à la prochaine barque qu'on voit...
Justement, le port de Meudon-les-grosses-goulaines se trouvait non loin de là.





Ici, prochainement, pas de résidence "Les fusains" mais le résultat des ateliers du MBBBB . En attendant, voici à quoi ça pourrait ressembler....



On imagine que l'auteur du texte s'appelle Machin.


D'abord, on trouve les miniatures des images sélectionnées d'après le nom, le prénom ou le pseudo. (la lettre placée sous l'image permet de prendre connaissance du nom ou du pseudo de l'auteur)


01


Ensuite, tout simplement le texte inspiré par les images.

 

On s'en branle du panneau!

Richard beugle contre le vent en lui lançant son regard à la fois trouble et mauvais que lui donne le vin de table. Elle le suit, comme ça, presque par habitude. Pourtant, ce soir, elle commence à entendre une voix. On la dirait portée par les bourrasques, une petite voix qui commence à se faire entendre, une petite voix qui dit....

...Rien n'arrête Richard dans ses décisions quand il a bu. Que tu déprimes un peu plus d'année en année dans ce camping pourri où tu n'as pas d'amis, ou que tu passes tes journées à scruter l'ennui au bout de l'horizon. Rien ne l'arrête. Pour lui, le camping c'est le paradis. Alors que tu t'emmerdes comme un poulet mort...

Tu m'emmerdes avec ta dépression. Est-ce que je déprime moi?

Et les chatons. Tu n’a pas pu les oublier n’est-ce pas ? C’était il y a tout juste deux ans, rappelles-toi.
Richard a fait ça sous l'auvent, complètement torché. Tu les as trouvés le lendemain matin, noyés dans une glacière à moitié remplie de la pisse de l'homme de ta vie.

Non, rien n'arrête Richard dans ses décisions quand il a bu. Voilà pourquoi ce soir il n'a pas l'intention de tenir compte du panneau. Saisis ta chance ma belle.

Allez, bouge un peu ton cul! Viens voir ! je vais pisser sur la tronche des mouettes ! Allez ramène ta fraise on va se marrer!

Pour une fois, il a raison. Bouge ton cul ma vieille, le spectacle vaut le détour ! Voilà, c’est ça. Tu sais, ce n’est pas grand-chose quand on y réfléchit. Pour lui, deux secondes de terreur, et encore, il est tellement fait qu’il risque fort de ne se rendre compte de rien. Et puis au moins ça va faire rire les mouettes quand elles vont le voir passer. Pour toi par contre, la paix, le calme absolu. Imagines! Penses un peu à toutes ces vacances que tu pourras passer chez toi à observer de ta fenêtre, ton chat sur les genoux, la douce quiétude de la rue.

Ferme les yeux, ça va aller.

Voilà. Maintenant, à vous de jouer!

machoire_01




Posté par MBBB à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Hé Hé... Suffisait d'attendre.Voici le résultat

Nouveau commentaire